A première vue, comptabiliser la TVA facturée par ses fournisseurs semble simple. Pourtant, la TVA déductible est parfois mal enregistrée en comptabilité et non récupérée. Les montants perdus suite à ces erreurs peuvent être significatifs : jusqu’à 1% de la TVA déductible omise.

Il existe de nombreux facteurs de risques, parmi lesquels :

  • enregistrement comptable complexe
  • mauvaise configuration du logiciel comptable
  • modification /complexité des règles de déductibilité de la TVA
  • facture incomplète/confuse/en langue étrangère

Pour récupérer ces montants perdus, ABBD propose de réaliser un audit TVA : en scannant exhaustivement la comptabilité fournisseurs et en utilisant des algorithmes statistiques, le cabinet identifie l’intégralité de la TVA déductible omise et contribue ainsi à améliorer la trésorerie et le résultat. Cette mission peut se faire en parallèle de l’audit double paiements.

ABBD a développé des compétences spécifiques pour réaliser ces audits :

  • expertise dans le traitement informatique des données volumineuses et hétérogènes permettant une analyse approfondie et exhaustive et donnant la capacité de détecter des erreurs insoupçonnées
  • connaissance des règles fiscales ainsi que des familles d’achats et des fournisseurs à risques

Au-delà du cash récupéré, l’audit TVA procure un état des lieux original et exhaustif sur la qualité du traitement comptable de la TVA déductible.

L’audit TVA vise à identifier les montants de TVA parfaitement déductibles passés en charge.
En France, il est possible de réaliser un audit TVA jusqu’au 31 décembre de la 2ème année qui suit l’année de comptabilisation ou de paiement de la facture, et ce avec une simple écriture dans la déclaration mensuelle CA3.