Grâce à ABBD, Bayer fait parler les données de son FEC

Bayer
« Même si notre contrôle interne est très performant, l’erreur est humaine : c’est donc toujours utile d’avoir la vision d’un cabinet externe sur notre comptabilité »Céline Lerissel, Tax Manager chez Bayer

La société Bayer, spécialiste des métiers des sciences de la vie, a décidé de procéder à un audit ABBD pour confirmer le bon fonctionnement de leurs processus et la qualité de leurs contrôles internes. C’est notamment l’utilisation du Fichier des Écritures Comptables qui les a convaincu de l’intérêt de la mission. « Exploiter les données du FEC pour en tirer des analyses quantitatives et qualitatives nous a semblé intéressant. Au lieu de le produire seulement par obligation comptable, on l’utilise comme un outil au service de l’entreprise », précise Céline Lerissel, Tax manager chez Bayer.

142 000€
détectés en trop-payés fournisseurs
210 000€
de TVA déductible omise récupérée

L’audit de la comptabilité fournisseurs se déroule à distance. Les anomalies identifiées par les consultants ABBD sont soumises à validation aux interlocuteurs chez Bayer. La plateforme d’échanges Exaus Portail Client a été particulièrement appréciée pour procéder à ces validations à distance : « elle est relativement complexe à première vue, mais très complète : il y avait à chaque fois toute la documentation nécessaire pour vérifier et valider les anomalies » indique Patrick Gouinaud, Responsable des processus transactionnels du CSP.

Les résultats de l’audit ont confirmé le très bon fonctionnement des processus de Bayer. Les analyses ont montré que la majorité des trop-payés provenaient principalement d’erreurs humaines très ponctuelles, et donc difficilement évitables. « On peut mettre en place tous les contrôles possibles, s’il y a une erreur dans la saisie d’origine d’une facture, ce n’est qu’a posteriori qu’on peut la détecter  » confirme Patrick Gouinaud.

Lire le témoignage complet

Télécharger (pdf)